Quelle est la signification du son Om?

Le son OM est composé de 3 sons , le son A + le son U (qui se prononce OU) + le son M : le tout formant le son AUM
Ce son ou mantra (cf article sur le sujet) est aussi considéré  par tous les textes sur le plan mystique, comme un son sacré. Il est à noter que le germe du son « Om » se retrouve aussi dans la religion judéo-chrétienne Aum –> Amen ( « au commencement était le verbe et le verbe était Dieu »).
Son utilisation dans la pratique procure des effets directs sur le système énergétique de l individu dont nous allons parler ci après.

-Le son A: on dit qu il est relié à la base , lieu de la force créatrice , lieu de la matérialité , du corps physique, c’est aussi le son de la connaissance. Il se pratique la bouche ouverte.
-Le son U ( prononcer « ou »): il agit en résonance sur le centre énergétique du cœur, le centre de la personnalité, lieu de préservation, lieu de création. Le son s effectue avec la bouche en 0
-Enfin le son M : qui résonne dans le chakra du centre Ajna ( le front) siège de la spiritualité  , de la dissolution ( des pensées ordinaires)  il se prononce la bouche fermée .
Essayez et vous allez tout de suite comprendre.

Lorsque ces 3 sons sont émis simultanément leur synthèse est identique aux 7 couleurs du soleil qui finissent par devenir un seul rayon blanc une fois mélangées.

 

Les différentes couleurs de la lumière solaire ?

 

Les couleurs de la lumière solaire

Les couleurs de la lumière solaire

Les couleurs de l’arc-en-ciel constituent « le spectre de base » de toute la lumière visible. Bien qu’elles se mélangent sans discontinuité, on les différencie souvent en rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet (et autres dénominations). Toute lumière colorée est un ensemble de « composants spectraux », exactement comme divers sons musicaux incluent les tons de base (souvent rassemblés en gamme, par exemple pour les cordes)
Isaac Newton a démontré que non seulement un prisme triangulaire décompose la lumière du soleil en « couleurs de l’arc-en-ciel » (elles étaient déjà connues), mais également qu’un deuxième prisme les réunit à nouveau sous forme de lumière blanche. Il en résulte que la lumière blanche est la réunion de l’ensemble des couleurs de l’arc-en-ciel. En parvenant au prisme, les différentes couleurs du faisceau de lumière sont déviées selon un angle différent.

 

Source : http://www-spof.gsfc.nasa.gov/stargaze/Fsun4spec.htm

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *