Pourquoi fait-on des rétentions de souffles ?

Rétentions de souffle . Les 3 contractions ou bandhas Les rétentions de souffles sont appelées Kumbhaka . Elles s ‘effectuent selon la capacité de l’individu , d ‘une durée plus ou moins longue, elles opèrent sur l’organisme des effets bénéfiques les plus surprenants.

En effet la pratique de la respiration, avec rétention de souffle, permet d ’emmagasiner de grandes quantités d’oxygène et de Prâna * (*énergie vitale possédée par tous les êtres vivants).

Il existe des rétentions de souffle à poumons pleins (Antar Kumbhaka) et des rétentions de souffle à poumons vides (Bahya Kumbhaka)

 

Les bénéfices thérapeutiques de ces rétentions

Elles opèrent sur l’organisme des effets bénéfiques assez surprenants. L’accumulation de Prâna, agit efficacement sur les organes de la respiration, de la digestion, de la circulation et sur le système nerveux. La maîtrise de la respiration permet ,outre la possibilité d’absorber davantage de Prana et d ‘oxygène  permet également de rétablir l’équilibre entre les énergies positives et négatives ,puis d’harmoniser en ce sens parfaitement notre état  physique et mental.

Ainsi ,grâce à une pratique régulière de la respiration yoguique complète avec rétentions de souffle, non seulement on prévient les troubles des poumons, du foie, de la vésicule biliaire, de l’estomac et du cœur,  mais on préserve aussi sa santé et sa force vitale, et de ce fait on développe dans le même temps sa force de volonté.

 Les précautions à prendre

Toute rétention à poumons pleins notamment devra être pratiquée avec Jalandhara Bandha (le menton appuyé dans le creux du sternum) ceci afin de protéger les carotides, d’éviter vertiges et pression dans le cœur notamment. Pour les personnes sujettent à de l’hyper ou l’hypotension s ‘abstenir de pratiquer les rétentions tout bonnement sans enseignant, ou avec la plus grande des précautions. Il s’agira dans tous les cas de les modérer sans accompagnement de l’enseignant dans un premier temps lorsqu’on débute, qu’elles soient à poumons vides ou bien à poumons pleins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.