Les fixations oculaires ou drishti

Quelle est l’importance de faire converger le regard ? A quoi cela sert il ? Comment faire ? 

 

Nous allons tenter  de donner ici quelques éléments de réponse sur les questions que se pose tout pratiquant débutant de yoga concernant ces techniques oculaires pratiquées.

Les fixations oculaires se nomment drishti , il en existe de plusieurs sortes. La plus usitée lorsque on débute en cours est celle qui consiste à faire converger le regard sur un point inter-sourciller (légèrement au dessus des sourcils ) : brhumaddya drishti 

et tout en haut à la racine des cheveux shambhavi drishti.

Ces exercices peuvent se réaliser les yeux ouverts ou fermés .

Pourquoi est-ce important de faire converger le regard sur un point ? 

D’un point de vue énergétique d’abord : l’effet recherché est de trouver une unité, d’éviter l’éparpillement des pensées, de rassembler notre conscience (union) dans une optique de recentrage intérieur. La recherche visera à tenter de réduire à leur plus simple expression nos tergiversations intérieures, cette dualité qui engendrent nos tiraillements.

Sur le plan physique, ces pratiques ont également un effet bénéfique, sur ceux qui travaillent beaucoup avec les écrans d’ordinateur, car elles défatiguent, elles agissent sur le nerf optique ( on découvrira peut être que loucher a du bon et que ce n’est pas une si mauvaise chose !).

Le nerf optique ainsi stimulé sur des mouvements peu habituels au quotidien,contribue naturellement, si une pratique régulière est initiée, à ralentir le processus de dégradation visuel , on dit aussi que des 10ème peuvent même être récupérés.

Vous observerez qu’au début, faire converger les yeux ( yeux ouverts) peut provoquer lorsqu’on n’a pas beaucoup l’habitude sur le moment un léger mal de tête ( qui s’estompera très vite sitôt que l’on fermera les yeux….!).

Sur le plan mental : une sensation de détente, d’évacuation du stress s’opérera rapidement lorsqu’on relâchera la convergence à la fin de la technique. Le mental ainsi rassemblé, ne cherchera pas à « s’échapper » par le truchement de pensées dites parasites, il n’en ressentira d’ailleurs même pas le besoin.

La technique 

Je vous recommande de commencer à pratiquer les yeux ouverts, histoire de s’entraîner car maintenir une véritable convergence sur la durée est plus difficile qu’avec les yeux fermés dans le sens où cela oblige à forcer davantage la convergence du regard . En effet la convergence du regard les yeux fermés aura vite fait si l’on ne maintien pas la vigilance et la concentration de baisser plus facilement au bout d’un certain temps sans même que l’on s’en rende compte lorsque on n’a pas encore l’habitude.

Afin de faciliter la fixation les yeux ouverts soit entre les sourcils, soit à la racine des cheveux nous procéderons ainsi : faire apparaître l’index d’une main que l’on fera glisser depuis le sommet du crâne à la racine des cheveux puis ensuite entre les sourcils et on visera ce bout de doigt apparent d’un regard convergent.

Essayez maintenant …..

Pour les yeux fermés : La technique de pièce de monnaie 

Comme évoqué précédemment , il est nettement plus difficile de maintenir une réelle convergence lorsque les yeux sont fermés .

 

Alors voici un petit truc de yogi !

Prenez une pièce de 20 cts et « coller » la sur le front ( vous verrez oh surprise ! qu’elle tient toute seule. )

Fermez les yeux puis concentrez-vous simplement sur la sensation de la pièce sur le front , ressentez son empreinte, appuyer le regard avec une certaine fermeté ou une ferme détermination (mais sans crisper) sur cette sensation.

Voilà une bonne approche pour effectuer correctement vos première convergences oculaires, et une fois que l’habitude aura été prise votre cerveau aura mémorisé le point de convergence .

Essayez donc et faites moi part de vos commentaires…

Bonne pratique

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.