Les techniques de purification (introduction- 1ere partie)

Les techniques de purification ou kryas (1ere partie)

Le Hatha yoga (Ha-tha avec la signification de volonté, d’endurance dans notre contexte) se présente comme une voie héroïque que nous allons emprunter, celà signifie que cette approche de la pratique du yoga, exige une certaine discipline pour arriver à des résultats ambitieux : celui de la libération du mental, de nos souffrances, de nos attachements et aussi celui de cultiver un renforcement physiologique de notre structure, dans le cadre d’une pratique régulière mais également dans notre comportement en société dans la vie de tous les jours.La technique va donc s’attarder à stimuler en nous la volonté et l’énergie afin atteindre cet objectif.

 

Pour rappel, il est aussi fort possible de pratiquer uniquement pour le plaisir et la saveur de l’instant sans autre forme d’exigence ni d’attente particulière. A chacun de voir selon ses envies.

Pourquoi se purifier ?

Un yogi recherche régulièrement à se nettoyer, à se purifier pour d’éliminer l’ensemble des impuretés dues à la vie quotidienne qui s ‘accumulent et finissent par entraver une libre circulation de l’ énergie à travers les différents canaux énergétiques qui le composent(nadi) . Ces impuretés peuvent être d’ordre physiologiques, énergétiques ou encore mentales , elles vont conditionner notre niveau d’énergie.

Ces Kryas (ou purifications) doivent respecter un ordre de progression, il n’y a évidemment aucune obligation ou intérêt à pratiquer l’ensemble de ces pratiques exposées d’une façon linéaire ou séquencée, il sera possible selon chacun de venir piocher, l’une ou l’autre de ces techniques dans ces trois registres, et de se laisser la possibilité d’en varier aussi tout au long de sa pratique.

Nous allons commencer par aborder les purifications de premier niveau : les purifications physiologiques (partie 1) puis aborderons les purifications énergétiques (partie), pour terminer ensuite par les purifications mentales (partie 3).

 

A- LES PURIFICATIONS PHYSIOLOGIQUES

Toute l’activité du yoga est guidée par le souffle (pranayama), c’est pourquoi nous allons lui octroyer une attention toute particulière quant à sa qualité ainsi qu’au maintien de sa pureté.

1. La purification nasale : technique du Jala Neti (douche nasale)

jala neti

Cette technique consiste à nettoyer les narines des impuretés, des mucosités qui y adhèrent, l’objectif étant de faciliter le passage de l’air

La technique :
Elle consiste à verser dans un lota (pot adapté avec un embout qui permet d’introduire l’extrémité du pot à l’entrée des narines simplement ou encore une théière que l’on dédiera ensuite à cet effet..) une quantité d’eau tiède ou froide selon les effets escomptés ainsi qu’une petite pincée de sel (env. une cuillère à café par 1/2 litre d’eau).
Une eau plus chaude aura comme effet de détacher plus facilement les adhérences des mucosités à l’intérieur des narines, une eau froide stimulera plus et tonifiera. A chacun donc d’expérimenter.

Ensuite il s’agira d’introduire l’embout dans la narine droite par exemple puis de pencher la tête à gauche, de laisser l’eau entrer et s’écouler dans le nez, elle trouvera toute seule son chemin par l’autre narine. Il faudra pour cela que l’embout du lota soit hermétique, conique de préférence.

La bouche restera ouverte pendant la pratique ceci est important.
A la moitié du pot on changera de narine.

Le séchage des narines ensuite sera très important afin de ne pas risquer d’attraper un rhume en hiver par exemple ou de laisser cette eau se balader dans les sinus ce qui n’est pas très agréable.

Pour cela on se penchera très en avant, on penchera la tête pour laisser l’eau s’écouler d’elle même hors des narines. Ensuite la même chose mais en expiration, un peu comme si on faisait semblant de se moucher, la totalité de l’eau a l’issue sera évacuée.

A faire tous les jours si possible , le matin lors de la toilette, sauf à éviter en cas de rhume sévère ou si vous souffrez des oreilles.

2. Le nettoyage de la langue (JIHVA DHAUTI)

raclor langue

La langue est le réceptacle des bactéries (cf: la fine couche blanche que l’on aperçoit lorsque la langue est étirée…) en effet ce sont les aspérités et les petits trous sur votre langue qui les attirent, c’est précisément ceci qui va produire une mauvaise haleine. Une fois votre langue brossée elle redevient toute rose et purifiée de ces toxines, prête à apprécier de nouveau les saveurs culinaires des mets que vous dégusterez.

Technique
• Utiliser une râpe langue spécialement prévu (vendue en pharmacie ou sur internet) à cet effet ou une cuillère à café que l’on retournera
• Le matin au réveil et avant d’ingérer quoique ce soit, passer la râpe langue à plusieurs reprises sur la langue et retirer la couche blanchâtre qui recouvre la langue.
• Rincer

Bénéfices
• Nettoie la langue de toutes les toxines emmagasinées.
• Prévient les sources d’infections dentaires .Les bactéries qui se trouvent au niveau de la langue peuvent être une source d’infection dentaire, le nettoyage de la langue supprime cette source.
• Améliore le gout :
Une langue sale, pleine de bactérie et de débris alimentaire empêchent une bonne dégustation.
• Prévient la mauvaise haleine.

 

3. La purification d’œsophage ou de l’estomac : DHAUTI

dhauti

Quand la pratiquer ? lorsqu’on se sent nauséeux suite une indigestion au regard du bol alimentaire ingéré ou encore si l’on ressent un excès d’acidité ou de bile dans l’estomac.
La technique simple et efficace, consiste à se pencher en avant au-dessus d’un récipient et de se provoquer en introduisant l’index et le majeur prêt de la glotte.

Précaution au préalable : bien se laver les mains

Bienfaits : réduction de l’acidité, élimine la mauvaise haleine, soulage les allergies alimentaires.

 

4. Le nettoyage des intestins

Basti : c’est l’ancêtre du lavement qui concerne la partie inférieure des intestins. La technique consiste à s’accroupir dans une eau de rivière, puis d’aspirer l’eau par les intestins, puis de l’éliminer à nouveau dans la rivière.

Shanka Prakshalana : technique réservée à des pratiquants avancés.

Elle consiste à chauffer 6 litres d’eau à la température du corps (38° environ), d’ajouter une ½ cuillère à café de sel par litre. Cette température devra être conservée pendant toute la pratique.

Il s’agira ensuite de boire verre après verre toute la quantité d’eau. Entre chaque verre il faudra enchaîner les 5 postures suivantes :

 

  1. Trikonasanapurification postures
  2. Triyak bhujanghasana
  3. Torsion du buste sur le coté
  4.  Meru Prishthasana
  5.  Tadasana

 

 

Après le 5 eme verre, allez aux toilettes et pratiquez Ashvini mudra (dit le geste de la jument contraction et relâchement de l’anus). Ce mudra stimule les mouvements péristaltiques des intestins (ceux qui favorisent la progression du bol alimentaire de la bouche vers le rectum).

On continuera à boire et à pratiquer les asanas jusqu’à a ce qu’il n’y ait plus de matière solide à évacuer, uniquement de l’eau propre.

 

Toxines accumulées dans le colon

Toxines accumulées dans le colon

Se réhydrater ensuite petit à petit avec de l’eau non salée
Après la pratique nous veillerons à nous détendre
Se couvrir

 

Les précautions alimentaires:
Il faut ensuite réadapter son régime alimentaire pour retapisser d’un film protecteur la paroi intestinale.

Le régime alimentaire à suivre après : du riz bio (2 verres) veiller à bien rincer le riz jusqu’à à ce que l’eau soit claire, pour information le riz est un des aliments les plus pesticidés !, des haricots Mungo ceux qui sont utilisés dans le Dal (plat traditionnel indien) , 1 cc de curcuma moulu, une demi CC de cumin, saler. Ajouter l’eau dans une casserole (3 fois la quantité d’eau et couvrir.
Laisser cuire jusqu’à a obtenir une préparation tendre.
Ajouter 1 cc de Ghee (beurre clarifié)
Ne pas boire dans les 2 heures qui suivent ce repas

Dans les semaines qui suivent il faudra également  veiller à ne consommer que de la nourriture digeste (les intestins étant encore sensibles).
Pendant une semaine à éviter : lait, fromage, fruits et légumes crus, thé noir, le café.
Maintenir un régime végétarien (pas de viande, pas de poisson, pas d’œufs, pas d’alcool)

Cette technique de purification peut se pratiquer 2 fois par an en octobre et début Avril, lors des changements de saisons.

Bienfaits : purifie le sang ; détoxifie l’organisme, améliore la digestion, bon pour les allergies, redonne du tonus à l’organisme, rééquilibre l’esprit.

Précautions : ne pas pratiquer pour les femmes enceintes, lors de la menstruation, pour les moins de 15 ans ainsi que pour toutes les personnes qui ont des problèmes gastriques, rénaux, biliaires.  ( à suivre les purifications énergétiques – Partie 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *